Un miracle au creux de mon ventre

Ou un « Tinder Surprise »… (private joke à ceux qui me suivent sur Instagram)

IMG_20170504_211631_574

11 novembre 2016, 7h du matin: je saute dans la voiture avec ma meilleure amie. Direction Amsterdam pour un week-end entre filles.

J’ai besoin de me changer les idées. Ce week-end tombe à pic.

Vous ne le savez pas, ou très peu le savent, mais il était IMPOSSIBLE que je sois enceinte. Pourtant, en cette date du 11 novembre 2016, j’avais 5 jours de retard, mais ma jauge de stress était montée tellement haut les jours précèdant ( à cause d’un rdv à l’hôpital ), que j’avais assimilé mon retard à ce stress là.

Trois jours avant ce week-end, la nouvelle était tombée et elle était pire que toutes celles annoncées depuis plus d’un an maintenant. Notre bébé serait créé à l’extérieur de mon corps…. Il n’était plus question d’une insémination artificielle. Une FIV (Fécondation In Vitro), pour celles qui connaissent était, selon les médecins, la seule façon pour que je puisse tomber enceinte… L’horreur! Je suis passée par toutes les émotions, avant, pendant et après ce rendez-vous. C’était donc pour moi, très probable que ma « zone rouge » soit décalée.

IMG_20161113_213347

Nous avons flané toute l’après-midi et nous allions commencer à faire la fête sauf que 19H et toujours « rien »… Il était donc indispensable que je m’assure de ne pas être enceinte!

Malgré les demandes de mon barbu, je me souviens avoir refusé plusieurs fois de faire le test avant ce fameux weekend. Le rdv à l’hôpital avait vraiment anéanti mes espoirs. Mon barbu avait néanmoins glissé un test de grossesse dans mon sac par précaution (il pense toujours à mon bien-être celui-là 🙂 ), mais tête en l’air ce jour là, je l’avais oublié à notre auberge de jeunesse. Comme je l’ai dit, pour moi il m’était impossible d’être enceinte.

IMG_20161119_225036

Nouvelle objectif donc, trouver un pharmacie!

Il est environ 18h, quand je rentre dans une pharmacie. On « speak english » avec la pharmacienne pour avoir le meilleur test ge grossesse. La pharmacienne adorable me donne un test qui peut détecter 15 jours avant le retard des règles.  On sort avec le Graal, moi avec une peur-panique au ventre car le doute commence à s’emparer de moi.

On cherche un endroit potable pour faire le test. On hésite! Qu’y a-t-il autour de nous? Un coffee shop? Non. Un peu trop glauque. Vive le souvenirs si je suis vraiment enceinte, ah ah!

On tombe sur une petite brasserie avec un nom qui nous fait sourire: « Aux trois soeurs »

23514930_10214696327101146_1896731670_o

Dans les toilettes, on galère avec le test. Je ne suis plus capable de réfléchir à ce moment précis.

 

 

 

Je me mets dans un coin et j’attends… et là…Un message a affiche… en HOLLANDAIS.

« zwanger » ?!?

Une petite roue continue de tourner. A cet instant, je me dis:  » Ça doit vouloir dire : patientez » …

L’attente est interminable.Et là BAM: « 2-3 … » s’affiche!

EUH..?!

received_10155687620921547.jpeg

C’est mon amie qui percute la première, qui saute de joie… Je l’entends encore: « T’es enceinte ma poule, tu vas être maman!!! » Elle a la réaction parfaite. Je commence à piger! L’information monte jusqu’à mon cerveau! Il devait faire la taille d’une bille à cet instant précis. Le message est même en train d’atteindre mon cœur à la vitesse d’un TGV voire d’une étoile filante! Je ne sais plus trop quoi penser, quoi ressentir… Pas besoin finalement. Reste éteint petit cerveau! Une vague de bonheur est en train de me submerger totalement!

Au bout d’un moment, mes neurones se reconnectent, je comprends d’un seul coup pourquoi je me suis sentie « vidée », « affamée », « complètement mal » en arrivant à Amsterdam. J’avais tellement faim! Il était midi quand nous sommes arrivées mais quand même, c’est pas mon genre d’être si mal à cause d’un ventre vide. Je me souviens, on avait choisi le premier endroit pour se poser. Mais vraiment LE PREMIER! Un truc pas du tout healthy alors que j’étais dans ma période bouffe saine à fond! Je me sentais tellement en crise d’hypoglycémie que j’aurai pu « bouffer » un éléphant! Désolée pour le langage, je m’emballe!

Après manger tout était revenu à la normale.

Ce souvenir c’est le plus beau que j’ai partagé avec ma meilleure amie. On en a vécu des choses ensemble en 14 ans et si on avait voulu le faire exprès, on aurait jamais réussi! Ah.. La vie et ses heureux hasard. Sont-ils vraiment des hasard d’ailleurs?

Vous l’avez sans doute compris, mon barbu n’était pas là pour que l’on puisse partager ce moment unique dans notre vie à tous les deux. J’aurais aimé pouvoir partager ce moment de bonheur directement avec lui, plutôt que par téléphone. Je l’ai appelé, il était en voiture. Je lui ai donc dit de se garer le plus vite possible et je lui ai annoncé la bonne nouvelle! Impossible d’attendre mon retour et de lui préparer une surprise à la hauteur de la nouvelle… Par la suite, il m’a dit qu’il avait compris au moment où je lui ai demander de se garer. Nos vies allaient changer, définitivement. Nous étions à des centaines de kilomètres l’un de l’autre, mais à cet instant précis, le petit miracle qui venait de se réaliser, nous rapprochait au plus profond de nos coeurs.

Vous m’avez demandé récemment si bébé deux était en projet, si Mila-Rose serait un enfant unique, ou encore combien de temps d’écart nous souhaitions…? Après avoir lu mes quelques lignes, vous avez donc compris que les choses pourraient être simple comme moins simple pour notre projet famille. Nous ne souhaitons pas que Mila-Rose soit enfant unique mais à ce jour je ne peux rien garantir car je vieillis… (si si… j’ai quand même 34 ans!!!) donc le tic tac est enclenché mais aucune pression de notre côté.

Par contre, qu’est ce qu’il m’est difficile de m’imaginer devoir passer par une FIV en ayant vécu une grossesse naturelle et si belle. Je sens que psychologiquement ça serait dur. J’avais très peur à l’époque des 9 mois de grossesse et de l’accouchement. Maintenant plus du tout mais la peur s’est déplacée. Peur de vivre une FIV. Si mon parcours PMA (pendant 1 an et demi quand même) m’a fait comprendre quelque chose, c’est la contrainte des traitements et tout ce que cela entraine pour le corps et le couple. On enlève une magie et on enclenche le mode  » espoir . Pour tout cela, je suis admirative de toutes ces mamans qui sont en train de vivre ce difficile et long parcours ou qu’ils l’ont déjà vécu.

Deux jours avant de découvrir que ma petite Mila-Rose était nichée au creux de mon ventre, le verdict était clair: « il faut congeler, vous n’aurez pas d’enfant naturellement… Les rendez-vous étaient posés: réunion d’information, dates des prochains rendez-vous médicaux, FIV… Je vous laisse à présent imaginer l’immensité de ma SURPRISE quand j’ai découvert que le test était positif!

Je rêvais d’un contexte surprenant (comme dans les films…) j’ai été servi! Du coup, on a pas pu profiter des plaisirs qu’offre la capitale hollandaise. Ma grossesse a bouleversé ces 3 jours.

Pour la petite anecdote, c’était seulement la deuxième fois en 2 ans que j’étais loin de mon barbu! Ça n’a pas forcément était simple d’être loin si longtemps à cet instant.

Étrangement, ce weekend là, j’ai pris cette photo… Comme un 6ème sens où un doux rêve qui venait enfin frapper à ma porte…

IMG_20161119_225352

Une Mila-Rose était là, bien au chaud au creux de mon ventre… 

received_10155687613636547.jpeg

Merci de m’avoir lu,

Coralie

 


7 réflexions sur “Un miracle au creux de mon ventre

  1. Fidèle follower sur Instagram, j’avoue que c’est la première fois que je pose mes doigts sur ton blog…
    Mais ta petite annonce de « bébé miracle» m’a titillé et hop clic.
    Et pas de regrets. J’adore les belles histoires, et celle là est belle!!! De plus, ton récit est bien écrit, comme toujours.
    La vie est si surprenante parfois. Et c’est si beau.
    Je ne connais pas cette difficulté pour tomber enceinte. Pour moi, on essaie une fois et hop jackpot.
    Mais je n’imagine pas une seule seconde ce que cela peut faire, ce qu’on peut ressentir quand dame nature ne nous aide pas.
    Je souhaite de tout cœur, le même dénouement toutes ces femmes, inconnues ou proches…
    merci de nous faire partager des passages de ta vie si intime, mais je pense utile pour beaucoup…

    J'aime

  2. Oh mais je ne savais pas du tout. J étais à mille lieux de m’imaginer que vous aviez eu du mal à concevoir un bébé. Ça me touche énormément de te lire. D’autant qu’on est dans la même situation. 33 ans et ça ne prend pas. On ne sait pas où s’adresser. Mes résultats sont dans la norme même si dans la limite basse. Mon compagnon lui ses résultats ne sont pas bons. Ils sont tous très loin de la moyenne. On ne sait pas qui aller voir. On a cherché à joindre le labo. Impossible. Bref merci encore

    J'aime

  3. Woaw. Je te suis sur Instagram depuis quelques temps et j’étais à mille lieux de connaître ton parcours, en te lisant j’ai eu les larmes aux yeux. C’est vraiment fort et touchant, un peu comme ce que tu dégages.

    J'aime

  4. Quel bel article. Ma mère a été pré-ménopausée très tôt (37 ans) et il lui a été très difficile d’accepter le fait qu’elle ne pourrait pas avoir d’autre enfants bien qu’elle m’aime 🙂 Aujourd’hui, 10 ans plus tard, elle se sent mieux et attend avec impatience un petit enfant ! En tout cas, je te souhaite beaucoup de bonheur avec Mila-Rose et ton barbu. Belle journée !

    J'aime

  5. Et bien…. J’ai versé les larmes. Décidément car ce n’est pas la première fois en te lisant. Je vous souhaite tout le bonheur du monde 💕

    J'aime

  6. Ohhh comme c’est un joli texte!
    C’est fou comme on ne s’imagine pas ce que les gens vivent de l’autre côté de l’ecran. J’ai commencé à te suivre pendant ta grossesse j’etait à mille lieux de penser que vous aviez connu les difficultés de la pma. Moi je les connais bien. Avec l’amoureux Cela fait 4 1/2 ans qu’on se bat. Cette année nous avons commencé les fiv avec deux échecs de transfert….on aimerait tant que le bout du tunnel soit proche! C’est une aventure à deux il faut se battre mais le combat en vaut la chandelle! Si tu dois passer par ce parcours pour baby2 c’est le résultat qui doit compter par la façon de l’obtenir. Des bizoux à la poupette jolie 😘

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s